Cher Monsieur le Maire, M. Eric Piolle,

Nous vous écrivons aujourd’hui car nous souhaitons voir Grenoble devenir candidate à l’expérimentation des salles de consomation à moindre risque.

Aujourd’hui, le Parlement est sur le point de voter définitivement la loi santé portée par Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Marisol Touraine. Cette loi autorise l’ouverture de salles de consommation à moindre risque expérimentales dans les villes volontaires pour prévenir les contaminations liées à l’utilisation d’aiguilles et seringues usagées par les populations toxicomanes.

Nous réaffirmons que la toxicomanie est une maladie et non un délit. C’est pourquoi les pouvoirs publics doivent apporter des réponses à cette problématique de santé. En cette journée mondiale de lutte contre le SIDA, les salles de consomation à moindre risque sont une réponse d’autant plus pertinente. Nous estimons que la Ville de Grenoble doit réaffirmer sa mobilisation contre cette pandémie et se porter candidate, dès demain, pour faire partie des villes candidates à l’expérimentation de ces dispositifs. Il est essentiel que Grenoble, Capitale des Alpes, centre d’une métropole de près de 500 000 habitants, soit à l’initiative de ce type de projets !

La jeunesse a besoin d’engagements de la part de ses élus pour comprendre l’importance du vivre ensemble, de la tolérance et cette mesure serait un acte fort pour montrer la voie à suivre. C’est pourquoi nous vous demandons de vous engager en ce sens au plus tôt.

Nous espérons, M. le Maire, recevoir une réponse favorable à notre requête.

Avec nos salutations les plus respectueuses


Les engagements des Jeunes Socialistes pour la lutte contre le SIDA:

http://www.jeunes-socialistes.fr/2015/12/journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-objectif-zero/

timthumb.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *