Les Jeunes Socialistes de l’Isère ont pu déposer un ensemble de propositions pour les Ateliers du Projet de Jean-Jack Queyranne pour les élections régionales de 2015

Démocratie/ Citoyenneté

– Les Jeunes Socialistes de l’Isère proposent la création d’un Conseil régional jeune composé, non pas uniquement par des représentants politiques, mais également par des responsables ‘jeunes’ de structures intervenant en Rhône-Alpes-Auvergne.

– La création d’un Observatoire régional de la jeunesse permettrait de recueillir des informations relatives aux situations des jeunes sur le territoire et de les analyser pour comprendre les différentes réalités vécues par les jeunes. Il s’agit également d’identifier, à travers la jeunesse, les grandes tendances qui marqueront l’identité régionale de demain.

Transports

 – Les Jeunes Socialistes de l’Isère soulignent que la mobilité est un facteur favorisant la mixité sociale et l’intégration de tous dans la société. Il permet à l’accès à un emploi, à des formations mais aussi à la culture. Nous proposons donc que les Transports Express Régionaux soient accessibles à tous en instaurant, au sein de la grande région Rhône-Alpes-Auvergne le ticket à un tarif unique de 1 euro.

– Puisque la mobilité est essentielle pour les jeunes, la mise en place d’une aide au permis de conduire ciblé pour les jeunes vivant en milieux ruraux semble indispensable pour garantir une équité territoriale.

Culture/ Sport / Tourisme

– Le MJS Isère salue la réussite de la carte M’RA et souhaite sa généralisation au sein de la grande région Rhône-Alpes-Auvergne.

– Pour que tous les jeunes quelque soit leur milieu social ou leur capital économique aient accès à la culture, les Jeunes Socialistes propose d’instaurer la gratuité des musées régionaux, au moins en direction des moins de 25 ans, de manière comparable à ce qui est pratiqué sur l’Isère avec les musée départementaux.

Santé

– Puisque la prévention devrait désormais être au cœur de nos politiques de santé, le MJS salue la création du Pass Contraception et souhaite sa généralisation sur l’ensemble du territoire. Il semble qu’il soit encore complexe d’utiliser ce pass, c’est pourquoi il serait intéressant de revoir son fonctionnement dans le sens d’une simplification pour que tous les jeunes de la région y aient accès de manière facilitée.

– 19% des étudiants n’ont pas de complémentaire santé en France. Pour préserver la santé des jeunes générations et leur permettre de ne pas retarder leurs soins de santé les Jeunes Socialistes défendent la mise en place d’une aide à la complémentaire santé par le biais d’un chèque santé de 100 euros accessible aux étudiants boursiers dans un premier temps, puis à tous ceux qui ne pourront souscrire à une complémentaire par leurs propres moyens, comme cela a été mis en place en Midi-Pyrénées, par exemple.  

Numérique

– Les Jeunes Socialistes de l’Isère attirent l’attention sur les inégalités territoriales qui demeurent sur l’accès au numérique. Un travail d’extension de la couverture réseau au niveau de la région semble indispensable pour réduire sinon supprimer les zones blanches de Rhône-Alpes-Auvergne. Notre société étant passée à l’ère du numérique, nous ne pouvons laisser certains de nos concitoyens sur le bord du chemin sans accès à l’information, ni possibilité de réaliser ni démarche administratives.

Alimentation

  Pour les Jeunes Socialistes, la question de l’écosocialisme est cruciale. Nous ne pouvons continuer, au XXIe siècle, ni de consommer des denrées importés depuis des pays lointains, alors que notre agriculture est riche, ni de gaspiller autant de nourriture.

      Sensibiliser les lycéens à ces enjeux est essentiel. Ainsi, nous prônons une généralisation de l’alimentation raisonnée, bio et locale dans les lycées et proposons la généralisation du principe de compostage, comme cela se fait déjà de façon expérimentale dans certains établissements scolaires de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *