Voici les propositions transmises aux Candidat-e-s de l’Isère pour les Elections départementales 2015, établies par les militant-e-s du Mouvement des Jeunes Socialistes de l’Isère.

Proposition 1 – Une meilleure desserte des transports

   Aujourd’hui, les inégalités en zones rurales face aux transports sont encore trop présentes en Isère. Nous nous devons de développer les lignes dans ces zones rurales pour favoriser le lien social et éviter l’exclusion de ces territoires. Certains sites délocalisés sont peu accessibles, notamment pour les étudiant-e-s et jeunes travailleurs. C’est par exemple le cas de Vienne.

Proposition 2 – Faciliter l’accès aux transports

    Les Jeunes Socialistes de l’Isère prônent une aide pour l’accès au transport scolaire. En effet, de nombreux ménages sont obligés de consacrer une part importante de leurs revenus au transport au détriment d’autres dépenses qui nous semblent prioritaires : accès à la culture, aux sports et aux loisirs, alimentation, … Par ailleurs, l’Education et l’Ecole peuvent être perçues plus comme une contrainte qu’un droit.

Propositions 3 et 4 – Repenser l’alimentation au collège

     Pour les Jeunes Socialistes, la question de l’écosocialisme est cruciale. Nous ne pouvons continuer, au XXIe siècle, ni de consommer des denrées importés depuis des pays lointains, alors que notre agriculture est riche, ni de gaspiller autant de nourriture.

      Sensibiliser les collégiens à ces enjeux est essentiel. Ainsi, nous prônons une généralisation de l’alimentation raisonnée, bio et locale dans les collèges et proposons la généralisation du principe de compostage, comme cela se fait déjà de façon expérimentale dans certains collèges du département.

Propositions 5 et 6 – Continuer sur l’aide aux personnes âgées et handicapées

    Le Conseil Général de l’Isère est déjà particulièrement à la pointe sur la question de l’autonomie des personnes âgées comme des personnes handicapées. Le Mouvement des Jeunes Socialistes souhaite faire deux propositions pour compléter la politique du Conseil Général.

   D’abord, il nous semble indispensable de développer notre offre de services en termes d’aide aux aidants (soit en la créant soit en soutenant l’accès à des dispositifs déjà présents sur le territoire). Il est primordial de prendre en compte l’aide aux aidants comme une dimension essentielle de l’accompagnement des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Elle est en effet la condition sine qua non de leur maintien à domicile.

     Dans un second temps, nous souhaitons le développement des Dispositif intergénérationnels au niveau du département de l’Isère. Ces dispositifs participent du “vivre ensemble” indispensable dans notre société. Ils permettrons aux personnes fragiles de rompre leur isolement et aux jeunes d’avoir accès à des logements moins chers en échange d’une présence ou de services.

Propositions 7 et 8 – Lutter contre les inégalités via le permis de conduire

     L’accès à la mobilité est un enjeu de taille. Aujourd’hui, le permis de conduire est de moins en moins abordable. Dans les zones rurales, il est la première condition pour se socialiser et pour obtenir un travail. Son obtention favorise en particulier les jeunes dont l’insertion sur le marché de
l’emploi demeure problématique.

     Les Jeunes Socialistes de l’Isère prônent donc la création d’auto- écoles sociales qui permettent aux plus démuni-e-s de passer le permis de conduire. Des exemples d’auto-écoles sociales se retrouvent dans d’autres départements, comme l’Aude, les Alpes-Maritimes ou les Bouches-du-Rhône. Financer la gratuité du passage du code de la route serait aussi une aide conséquente à l’accès à la mobilité pour tou-te-s.

Proposition 9 – L’enjeu de la transition énergétique

     Face aux enjeux de la transition énergétique, ce sont à nouveau les plus démuni-e-s qui sont les plus touché-e-s. En effet, les foyers les plus pauvres sont le plus souvent dans des habitations énergivores, augmentant de façon drastique leur consommation énergétique. Nous proposons ainsi la création d’un chèque énergie pour les foyers les plus modestes et incitons le Conseil Général à accélérer la transition énergétique des bâtiments qui lui appartiennent d’ici 2030.

Propositions 10 et 11 – Les jeunes et l’emploi

     Encore aujourd’hui, les jeunes sont trop souvent exclu-e-s du Droit Commun. En effet, alors que 20 % des jeunes français-es sont au chômage, ils ont de plus en plus de mal à accéder à l’emploi. Or, le RSA, une des actions majeures du Conseil Général en matière sociale, exclue encore une fois les jeunes. Nous demandons l’ouverture du RSA au moins de 25 ans à titre expérimental pour l’Isère ainsi que le développement de la garantie jeune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *