Jeudi dernier, le Mouvement des Jeunes Socialistes de l’Isère s’est retrouvé pour un Film’action autour de Polisse de Maïwenn. Après le visionnage de ce film pour le moins interpellant, les militants ont évoqué un débat de fond autour de la police (en particulier la brigade pour mineurs), des violences sur et par les mineurs.

Les échanges se sont portés dans un premier temps sur la politique intérieure, à savoir quel modèle de prévention et de sécurité l’on veut prôner : une politique de gauche est possible en matière de sécurité. Les militants ont notamment évoqué les polices de proximité comme étant des conditions sinequanone pour la tranquillité publique et le bien de tous. Il s’agit aussi de ne pas supprimer les moyens financiers et humains. Les agents  des différentes brigades de police gagneraient aussi à pouvoir échanger sur leurs pratiques, comme cela est fait dans le milieu médical et social.

Au cours du film, on a pu constater que toutes les catégories sociales sont exposées aux problématiques de violences sur mineurs, il semble important que l’Ecole de la République joue pleinement son rôle dans la prévention de la délinquance juvénile mais aussi sur l’éducation sexuelle.

Pour approfondir ces questions très spécifiques, il serait intéressant d’envisager la venue d’une association s’y rapportant ou d’un professionnel du milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *