Les jeunes socialistes isérois sont aujourd’hui aux côtés des Collectifs Fantin Latour, Aimé Césaire, Pain Levé, FCPE, RESF38 et l’UNL afin soutenir la famille Vardanyan. Nous invitons le Préfet de l’Isère à accepter de recevoir le comité de soutien de cette famille pour discuter des termes d’une régularisation rapide de leur situation.

Cette famille arménienne, dont les trois enfants sont scolarisés, est un modèle d’intégration. Alors qu’ils étaient persécutés dans leur pays d’origine, leur retour serait un échec pour la « Patrie des droits de l’homme ». L’OQTF qu’ils ont reçus, alors même qu’ils ont déposé une demande de titre de séjour de vie privée et familiale à titre exceptionnel et humanitaire, est une injustice dans une République exemplaire.

Tous les enfants scolarisés dans nos écoles, ainsi que leur famille, doivent être protégés. La période de vacances scolaires se terminant le 3 novembre il apparaît primordial qu’une décision de maintien de la famille sur le territoire soit prise au plus vite. Celle-ci doit pouvoir occuper un logement proche des lieux de scolarisation des enfants afin qu’ils réintègrent l’école dans des conditions les meilleures possibles.

Un changement dans notre politique migratoire est nécessaire. Les jeunes socialistes ont à cœur de participer à ce combat. En France, les naturalisations doivent devenir la norme au sein des familles dont les enfants sont scolarisés ainsi que pour les immigrés en situation d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *