Ce  mardi 25 juin, le MJS était à Bourgoin-Jallieu dans le cadre de la « caravane des quartiers » une belle occasion de partager l’esprit du socialisme avec les habitants du quartier déjà rencontrés lors des présidentielles de 2012.

La journée a commencé par une diffusion de tracts dans le centre-ville sur l’encadrement des salaires dont l’objectif est de dénoncer les écarts de salaires exacerbés entre patrons et employés.  Les jeunes socialistes appellent notamment le gouvernement à agir par la loi pour encadrer les salaires sur une échelle de 1 à 20 dans les entreprises privées, comme il le fait déjà depuis 1 an dans les entreprises publiques, une mesure de justice sociale contre les abus des grands patrons qui n’hésitent pas à augmenter leurs salaires en pleine crise.

L’après-midi les jeunes socialistes ont continué leur action dans le quartier de Champ-Fleuri situé à l’extrême-nord de Bourgoin-Jallieu avec un porte à porte sur le thème du droit aux vacances, qui a donné lieu à de nombreuses rencontres auprès de familles concernées par  cette inégalité et qui ne peuvent pour des raisons financières s’offrir de vacances ou du moins en offrir à leur enfants comme c’est le cas pour 3 millions d’enfants chaque année. C’est pourquoi le MJS propose d’instaurer une aide de 200 euros minimum par foyer, afin de favoriser ce qui a toujours était considéré comme lié au bonheur du citoyen et à sa liberté, une responsabilité collective qui nous est attribuée de mettre en œuvre des politiques d’aide au départ. Mais  ce porte à porte a aussi était le lieu de belles rencontres avec des personnes qui nous ont confié être motivées pour s’engager à leur tour dans le mouvement, se sentant concernées par les actions menées et désireuses de partager leur idées, ce fut un moment propice aux échanges, notamment invités à discuter autour d’un café chez un habitant qui nous a révélé que malgré les difficultés du quotidien il demeurait confiant envers le gouvernement et qu’il avait l’envie de s’investir d’autant plus en politique mais restait retissant face à la peur du manque d’écoute.  C’est ce pourquoi nous, militants du MJS, nous restons mobilisés et présents dans les centre-ville tout comme dans les campagnes ou les banlieues afin de redonner confiance en la politique, d’être à l’écoute des citoyens , et de veiller à ce que tout le monde puissent s’exprimer. Ces actions sont nécessaires et d’autant plus enrichissantes par les rencontres qu’elles engendrent, un moyen de garder contact avec la réalité du quotidien de tous les français.

Une journée de militantisme qui s’achève sur un bilan positif : de nombreuses rencontres, de nombreuses portes ouvertes et de nombreuses discussions, les jeunes socialistes ont pu faire entendre leurs arguments  tout au long de cette journée « caravane des quartiers », à la rencontre des habitants de Bourgoin-Jallieu.

Delphine D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *